Sous son jupon, l’infâme.

(On a les références qu’on peut.)

(Non je ne suis pas morte.)

(Oui je fais ce que je veux, c’est chez moi dans ma maison ici.)

Assez de digressions.
Replaçons les choses dans leur contexte.
Nous sommes en présence d’un Bébézilla, deux ans depuis fin janvier.
Avant elle, il y a eu une Princesse aux crottes de nez, cinq (!!!) ans (5 ans putain !) à la fin du mois.
Donc…

Bah on va parler de caca.

Parce qu’avec mon Mec, depuis tout ce temps bah on a monté une sorte de barème de la crotte.
Genre on compte en nombre de cotons. Ca donne « Aujourd’hui c’était un caca à 4 cotons. ». Qui se traduirait par « putain il était costaud », si on n’était pas complètement tarés.
Je m’explique, un caca « à 4 cotons » c’est donc un caca qui nécessite 4 cotons pour être nettoyé. Un pour « dégrossir » le carnage, le deuxième pour  bien tout enlever des fesses, le troisième pour le froufrou (j’appelle ça comme je veux et je t’emmerde) et le dernier doit être totalement propre histoire d’être sur que tout est nickel chrome.
Ca va où quelqu’un veut que je lui fasse un dessin ?

Il y a aussi des situations critiques, si ça a traversé la couche, le body ou même carrément les vêtements. Si la « fuite » provient de la cuisse ou si ça remonte dans le dos. (Bon appétit)

Bien sûr le pipi ne compte pas.

Par contre le lieu où la couche cacatomique a été changée est très important.
Ainsi un change sur le siège de la voiture, sur l’herbe dans un parc, dans les toilettes glauques d’un supermarché/centre commercial vaudra beaucoup plus qu’un change tranquilou à la maison sur la table à langer. Bien entendu.

Tous ces critères combinés donnent droit à des « vétos », c’est à dire qu’on a le droit de passer notre tour pour un certain nombre de couches après qu’on ait eu à faire avec un truc inhumain sorti de la prunelle de nos yeux.
Le nombre de vétos est à discuter au cas par cas. Malheureusement. Les discussions sont parfois très très animées.

Le but ultime a été atteint par La Princesse aux crottes de nez il y a de cela deux bonnes années (déjà). Nous attendons toujours pour Bébézilla. Il s’agit bien entendu que le divin séant se soulage sur le trône de diamant.

J’vous laisse, je dois prendre rendez-vous chez mon psy.

"Pissaulit"

 

Publicités
Cet article, publié dans Ca vit !, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Blablate ici.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s