STOOOOOOOOOP.

Ce qui va suivre est un coup de gueule. Assumé. Mais j’en ai marre.

J’habite la banlieue parisienne, en milieu (très) urbain donc. J’aime bien. Franchement je n’aimerai pas vivre à la campagne, c’est pas mon truc tout ce silence et cette verdure. Mais là, tout de suite et tous les soirs à partir du moment où les jours rallongent et qu’il ne pleut pas des cordes, je rêve de vivre isolée du monde, dans une ferme, avec des poules, des vaches et des chèvres (J’aime trop le fromage pour pouvoir me passer des deux dernières bestioles citées.).

Je m’explique.

J’habite près d’une gare RER, donc du « centre de vie » de la ville, bien que ça ne soit pas le centre ville. Près de chez moi il y a un pont. Sous ce pont il y a, chaque jour, chaque soir s’il ne pleut pas, un regroupement de mecs, même pas SDF, enfin pas tous. Ils picolent, de tout sauf de l’eau, ils fument, sans doute pas que des clopes. Ils ne sont ni agressifs, ni méchants. Mais putain ce qu’ils sont bruyants. Ils me rendent DINGUE. Avant ils avaient juste une gratte sèche, ils en jouaient, fort et mal, mais ça ne fait pas encore trop de bruit. Depuis quelques semaines, ils ont investi dans une gratte électrique. Et un petit ampli qui fonctionne je ne sais trop comment. Il fonctionne BIEN leur machin. TRES BIEN même. TROP BIEN. Déjà ça me saoulait ce massacre musical. Puis ils ont dégotté un djembe. Dont ils jouent mal et fort AUSSI. Ah et puis ils chantent. Sauf qu’ils chantent FAUX et FORT ces connards (Et je pèse mes mots là, tellement ils me gonflent.)

Ca commence à vraiment me sortir par les yeux cette histoire, ça me rend dingue, désagréable et agressive rien que d’y penser. Je les entends au travers du double vitrage. Le RER qui passe pas loin derrière eux, que je vois, je ne l’entends pas, lui. Ca va trop loin, je vais finir par leur balancer de l’huile chaude par la fenêtre. Comment je ne sais pas puisqu’ils sont bien à 20m de mes fenêtres mais bon.

J’ai bien pensé appeler la police. Mais pour quel motif ? Ils ne font de mal à personne, ne demandent rien à personne et à 22h15/30 GRAND maximum ils s’arrêtent de massacrer leurs instruments…

C’était donc le coup de gueule du jour, brut, comme il avait besoin de sortir. Là ils sont encore en train de taper dans leur truc. Je suis rentrée du boulot ils y étaient déjà. Je n’en peux plus.

Je suis aigrie et j’assume.

Ma pensée : « je vais les buter ».

Publicités
Cet article a été publié dans Ca râle !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour STOOOOOOOOOP.

  1. Pauline dit :

    Salut, on ne se connait pas mais, ton idée d’appeler la police est bonne, tapage diurne, ça existe, utilise le!

Blablate ici.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s