Les cacahuètes, où comment j’ai bien l’impression de m’être fait avoir.

Il y a peu de temps, avec La Princesse aux crottes de nez, nous sommes allées au Salon de l’Agriculture. C’était sympa, une grande première à la fois pour elle et pour moi.

Mais là dedans, c’est « un peu » le temple de la consommation. Il y avait carrément un magasin de jouets… Et, bien évidemment, on a du entrer. Faible que je suis, nous ne sommes pas ressorties les mains vides.

On a pris des LEGO spécial fille de la ferme, un livre agriculturesque pour sa petite soeur et aussi ça :

De face.

De face.

De dos.

De dos.

Je me suis dit que ça serait une bonne idée que La Princesse aux crottes de nez gère un peu la pousse et tout ça, elle qui n’a aucune patience.

Dedans, il y avait ça :

Contenu boite

Donc on a réhydraté la terre.

On a aussi dégueulassé la table, mais tant pis.

On a aussi dégueulassé la table, mais tant pis.

Et on a planté la petite graine.

Si si, regarde bien, elle est là la cahouète.

Si si, regarde bien, elle est là la cahouète.

Après on a tassé.

Un petit doigt qui tasse trop bien.

Un petit doigt qui tasse trop bien.

Et puis on a attendu. 10 jours qu’ils disent sur la boîte. En arrosant régulièrement.

En jour un, il ne se passa rien.

La Princesse aux crottes de nez lui a beaucoup demandé de pousser. BEAUCOUP. Ah ça, pour lui avoir parlé à cette petite graine, elle lui a BEAUCOUP parlé.

Et elle partit en vacances chez ses grands-parents.

Et sa mère « oublia » quelque peu les graines.

Une semaine après plantage, les choses étaient au point mort.

Le désespoir commençait à poindre. Surtout que la date retour de La Princesse aux crottes de nez approchait et que je lui avais dit que quand elle reviendrait la graine aurait germée…

Le déplacement de la petite chose dans la salle de bain fut donc organisé.

Et le temps passa.

Encore.

Et encore.

Et puis un peu encore.

Rien.

J’ai donc déclaré l’opération : « faisons pousser un machin » comme étant un fail dans les règles de l’art.

Sauf que je viens de retrouver un autre kit. Pour faire pousser un bonsaï dans une patate. Je vais me laisser tenter. Par contre je vais avoir besoin de digérer un peu l’échec cacahuète.

Ca se sent que je n’ai pas la main verte, non ?

Publicités
Cet article, publié dans Ca râle !, Ca vit !, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Blablate ici.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s