Pour ne pas l’oublier.

Parce qu’il faut le mettre quelque part, je le pose là. Pour ne pas perdre ces mots si précieux. Pour me souvenir. Pour elles.

Tout est parti d’une série de questions à poser à nos enfants qui tournait sur Facebook. J’ai donc posé les questions à nos filles.
Leurs réponses m’ont fait rire, m’ont mouillé les yeux. J’ai eu envie de les garder. Je me suis demandé comment j’allais garder ça. Et puis je me suis souvenu que dans une presqu’autre vie j’avais un blog. Abandonné. Et l’envie. L’envie d’écrire. Pour garder. Et maintenant l’envie d’écrire. De raconter. Mais pas sur ce post. Il est à elles. Et rien qu’à elles.

Eglantine - copie

Un doudou ripou se cache sur cette photo.

Garance chocolat.jpeg

Mioum le fondant.

Voici donc ce fameux questionnaire.

Posez à vos/votre enfant(s) ces questions et écrivez exactement ce qu’il(s) répondent et voyez ce qu’il(s) pensent vraiment. Écrivez leur(s) âge(s) !

On commence par La Princesse aux Crottes de Nez. Presque 7ans. (Dans 2semaines. L’âge de raison.)

1. Quelque chose que maman te dit toujours :
De baisser d’un ton.
(En effet, cette enfant est incapable de chuchoter.)

2. Qu’est-ce que maman aime ?
Nous et papa.
(Je fonds.)

3. Qu’est-ce que maman n’aime pas ?
Qu’on soit pas sage et aller au travail.
(Euh oui en effet je râle quand je vais bosser mais en vrai je l’aime bien quand même mon boulot. Mais je réalise que du coup je renvoie une mauvaise image…)

4. Qu’est-ce que maman fait pour te faire rire ?
Faire semblant de me croquer les pieds et les cuisses. Me taquiner.
(Oups. Je suis enfantovore.)

5. Maman a quel âge ?
32 ans.
(Depuis moins de 2semaines. Je refuse encore de l’admettre.)

6. De quelle grandeur est maman ?
Pas grande.
(HAN ! 1m63 ! OK je suis riquiqui.)

7. Quelles sont les activités préférées de maman ?
Faire la grasse matinée, jouer avec nous, taper sur les touches de ton ordinateur.
(Elle est morte de rire.)

8. Qu’est-ce que maman fait quand tu n’es pas ici ?
Tu travailles.

9. De quelle couleur sont les yeux de maman ?
Marrons très foncés.

10. Si maman devenait célèbre que deviendrait-elle ?
Une chanteuse parce que j’aimerai bien avoir une maman chanteuse et que tu chantes bien.
(Comme une casserole. Mais une casserole bien accordée.)

11. Maman est bonne à quoi ?
Cuisiner, aimer les gens et travailler.
(J’aime les gens, j’aime sa réponse.)

12. Qu’est-ce que maman ne sait pas faire ?
Conduire, faire des acrobaties et c’est tout.
(Je SAIS conduire. Je déteste ça et je n’en ai pas besoin. Donc je ne conduis pas.)

13. Qu’est-ce que maman fait comme travail?
Tu travailles à C******* et tu fais un peu de tout.
(MULTITACHES.)

14. Qu’est-ce que maman préfère manger ?
Des lasagnes aux légumes.
(SLURP.)

15. Es-tu fière de ta maman ?
Oui.

16. Que fait-on ensemble ?
On regarde des films, on se fait des câlins et on se taquine.

17. Est-ce qu’on se ressemble?
Un petit peu.
(Mon portrait craché…)

18. Comment sais tu que maman t’aime beaucoup?
Parce que t’es ma maman.
(On s’arrête là. Je me souviendrai de cette réponse toute ma vie, la chouine.)

19. Quel est l’endroit favori de maman ?
Ton lit.
(OUI !)

Eglantine chat

Chat-coussin.

Passons maintenant à Bébézilla, 4ans.

1. Quelque chose que maman te dit toujours :
Ne pas taper.
(Oui euh bah ok.)

2. Qu’est-ce que maman aime ?
Les bisous
(certes.)

3. Qu’est-ce que maman n’aime pas ?
Les bêtises.
(SANS DECONNER.)

4. Qu’est-ce que maman fait pour te faire rire ?
Des guilis.
(Valeur sure les chatouilles.)

5. Maman a quel âge ?
3ans. Non. 23ans !
(Presque mon enfant, inverse juste les deux chiffres. Mais dans ce sens ça me va bien hein.)

6. De quelle grandeur est maman ?
Grande !
(Validé.)

7. Quelles sont les activités préférées de maman ?
Les câlins, les bisous, les guilis.
(Je ne suis bonne qu’à ça on dirait.)

8. Qu’est-ce que maman fait quand tu n’es pas ici ?
Elle vient me chercher.
(Rien d’autre, c’est bien connu.)

9. De quelle couleur sont les yeux de maman ?
Marrons.
(Elle a quand même regardé avant de répondre.)

10. Si maman devenait célèbre que deviendrait-elle ?
Une star !
(Bien vu l’aveugle.)

11. Maman est bonne à quoi ?
Le « manger ».
(Estomac sur pattes.)

12. Qu’est-ce que maman ne sait pas faire ?
Euh, je réfléchis un peu… Tu sais pas faire… Je sais pas !
(Rien.)

13. Qu’est-ce que maman fait comme travail?
Tu travailles. Tu ranges les vêtements.
(Absolument. Euh. Non en fait.)

14. Qu’est-ce que maman préfère manger ?
Les frites.
(Avec des oeufs au plat et de la salade. Bonheur.)

15. Es-tu fière de ta maman ?
Ouiiii !
(Fondance)

16. Que fait-on ensemble ?
On se fait des câlins.

17. Est-ce qu’on se ressemble ?
Oui.
(Ah bon ?)

18. Comment sais tu que maman t’aime beaucoup ?
Parce que tu me fais toujours des bisous.
(Je confirme.)

19. Quel est l’endroit favori de maman ?
Le chaud.
(Au choix. Baignoire, canapé + plaid ou lit.)

J’ai bien ri, c’est mignon à cet âge là.

Garance Lunettes - copie

SMILE ! 

Pas mal pour un retour après ces X mois de silence (oui j’ai la flemme de regarder), non ?

Publié dans Ca vit !, Les p'tits mots | Tagué , , , | 1 commentaire

De tout. De rien. Du n’importe quoi.

C’est n’importe quoi.
J’ai envie d’écrire.
Je n’ai pas envie d’écrire.
Je n’ai pas le temps d’écrire.
Le temps passe plus vite que je ne le voudrai.
Je ne fais pas le quart de ce que j’aimerai faire.
Je ne profite pas de ce que je peux faire.
J’ai l’impression que tout me file entre les doigts.

Mais ça va hein.
Plutôt bien même.
Niveau boulot c’est bien. Peut-être même un peu trop. Je l’aime en fait ce boulot. Et il me prend du temps. Trop de temps. Certainement au détriment d’autres choses qui sont importantes. Mais ne vit-on pas qu’une fois ? Regrets ou remords ?

Papa Ours a trouvé un boulot hors de la maison.
Changements drastiques dans notre organisation.
Bonjour cantine et centre pour La Princesse aux crottes de nez qui n’y avait jamais mis les pieds.
Bonjour journées de 11h de crèche 5 jours par semaine pour Bébézilla.

Bébézilla, parlons-en de celle-là. Elle parle comme un moulin. Très bien. Tout le temps. Elle aura 3 ans à la fin du mois ma bébé. Mon tout petit. Mon nouveau né. Elle commence à comprendre l’intérêt des toilettes. Miracle.
Même si on est encore très très loin de la « propreté » (Dieu que ce mot est laid. Ma fille est propre même avec une couche sur ses jolies fesses.)

La Princesse aux crottes de nez commence à lire.
Toute seule.
J’en suis tellement fière. Mais il ne faut pas trop lui dire hein ! Elle est toujours aussi lunaire, drôle, décalée avec sa repartie et son cynisme à même pas 6 ans. Une ado d’1m17 quoi.

J’ai couru. Pas mal cet été. Un peu moins cet automne. Plus du tout depuis novembre. Mais j’ai repris. Aujourd’hui. Et ça m’a donné envie de continuer.
Se sentir vivre.
Libre.
Souffrir et se faire du bien.
Avoir mal, un peu.
Pas trop.
Juste de quoi apprécier l’effort fourni.
J’ai fait plein de rainbow cakes. Des très bons avec une ganache du démon chocolat mascarpone.
Je n’achète plus de pain. Je le fais. En 10min il est prêt. Il est bon. Il cuit dans sa cocotte et mes 3 goûteurs l’adorent et en redemandent.

On a tous été super gâtés pour Noël. S’en est indécent. Mais ça fait du bien. ❤️

Je vais essayer de recommencer à raconter des trucs ici. Parce qu’au final je crois que comme courir, j’aime bien ça.

Publié dans Ca turbine ! | Laisser un commentaire

Le cul les ronces. Petits mots #5 + quelques news en vrac, comme d’hab’ quoi.

(Je ne suis pas morte. Stop.)

(Tout va presque bien. Stop.)

(J’ai des trucs croustillants à raconter, un peu. Stop.)

Un soir, pendant le câlin.
« Maman, t’as de la barbe à côté de la cheville ! »
Hum. Je peux la renier encore ou c’est trop tard ?

Des petits orteils à croquer.

Des petits orteils à croquer.

« Moi un jour je trouve un dragon, j’le tue, j’le cuis, j’le mange. »
Dreamworks je ne te remercie pas.

Le niveau sonore à la maison s'élève avec deux nourrissons.

Le niveau sonore à la maison s’élève avec deux nourrissons.

Après avoir renversé de l’eau sur son pull.
« Si seulement c’était comme les miettes l’eau. »

Stylée la nenette.

Stylée la nenette.

« Je ‘connais le picotère moi ! »

« C’est un « térodactile » qui a fait ça ! »

Il paraîtrait que La Princesse aux crottes de nez me ressemble. BEAUCOUP.

Il paraîtrait que La Princesse aux crottes de nez me ressemble. BEAUCOUP.

Sinon Bébézilla a fait pipi dans le pot. Comme ça sans qu’on lui demande. Et donc quand maintenant on lui propose elle refuse. Normal. Presque j’ai hésité à prendre le pot pissé en photo pour la postérité. Presque.

La Princesse aux crottes de nez passerait volontiers ses journées à jouer aux machins Liddl pour déterrer des squelettes de dinosaures/ des « pierres précieuses ». Ca fait du bien un peu de calme.

La passion commune des filles pour Frozen ne tarit pas. Les deux connaissent la totalité de la BO par coeur ou presque.
« Ibérée, « déivrée » étant ZE tube du moment dans mon salon/ma salle de bain. Puisque oui, elles aiment prendre un bain avec de la musique. Un peu comme leur mère quoi.

❤ Bisous les gens !

 

Je vais essayer d’être un chouillat plus assidue. Promis. (Non je n’ai pas les doigts croisés, non non non.)

Publié dans Ca vit !, Les p'tits mots | Laisser un commentaire

Les saucisses. #Petits mots 4

Petit florilège des quelques jolis mots des filles que j’ai pensé à noter. J’en oublie beaucoup trop ces derniers temps, je m’auto flagelle d’ailleurs très régulièrement à ce sujet.

– « Je voudrai devenir star quand je serai une adolescente. »

– « Papa, tu chantes comme une poêle. »

– « Regarde, je sais clignoter des yeux. »

– « Plus tard, je serai fabricateur de Nutella. »

– « Quand j’étais dans ton ventre, je jouais avec le tuyau. »

– « Maman, regarde ce que je sais faire ! »
– …
– « Je sais faire des loopings avec mes yeux ! »

– « Oh, egad’ oisseau mange saucisse ! »

 

L'hirondelle qui mangeait des saucisses.

L’hirondelle qui mangeait des saucisses.

Publié dans Les p'tits mots | 1 commentaire

Sous son jupon, l’infâme.

(On a les références qu’on peut.)

(Non je ne suis pas morte.)

(Oui je fais ce que je veux, c’est chez moi dans ma maison ici.)

Assez de digressions.
Replaçons les choses dans leur contexte.
Nous sommes en présence d’un Bébézilla, deux ans depuis fin janvier.
Avant elle, il y a eu une Princesse aux crottes de nez, cinq (!!!) ans (5 ans putain !) à la fin du mois.
Donc…

Bah on va parler de caca.

Parce qu’avec mon Mec, depuis tout ce temps bah on a monté une sorte de barème de la crotte.
Genre on compte en nombre de cotons. Ca donne « Aujourd’hui c’était un caca à 4 cotons. ». Qui se traduirait par « putain il était costaud », si on n’était pas complètement tarés.
Je m’explique, un caca « à 4 cotons » c’est donc un caca qui nécessite 4 cotons pour être nettoyé. Un pour « dégrossir » le carnage, le deuxième pour  bien tout enlever des fesses, le troisième pour le froufrou (j’appelle ça comme je veux et je t’emmerde) et le dernier doit être totalement propre histoire d’être sur que tout est nickel chrome.
Ca va où quelqu’un veut que je lui fasse un dessin ?

Il y a aussi des situations critiques, si ça a traversé la couche, le body ou même carrément les vêtements. Si la « fuite » provient de la cuisse ou si ça remonte dans le dos. (Bon appétit)

Bien sûr le pipi ne compte pas.

Par contre le lieu où la couche cacatomique a été changée est très important.
Ainsi un change sur le siège de la voiture, sur l’herbe dans un parc, dans les toilettes glauques d’un supermarché/centre commercial vaudra beaucoup plus qu’un change tranquilou à la maison sur la table à langer. Bien entendu.

Tous ces critères combinés donnent droit à des « vétos », c’est à dire qu’on a le droit de passer notre tour pour un certain nombre de couches après qu’on ait eu à faire avec un truc inhumain sorti de la prunelle de nos yeux.
Le nombre de vétos est à discuter au cas par cas. Malheureusement. Les discussions sont parfois très très animées.

Le but ultime a été atteint par La Princesse aux crottes de nez il y a de cela deux bonnes années (déjà). Nous attendons toujours pour Bébézilla. Il s’agit bien entendu que le divin séant se soulage sur le trône de diamant.

J’vous laisse, je dois prendre rendez-vous chez mon psy.

"Pissaulit"

 

Publié dans Ca vit ! | Tagué , , | Laisser un commentaire

Deux. D’elle.

Lorsqu’il s’agit d’elle, c’est un tourbillon.
Lorsqu’il s’agit d’elle tout va plus vite.
Lorsqu’il s’agit d’elle ses yeux brillent.
Lorsqu’il s’agit d’elle il y a un minois charmeur.
Lorsqu’il s’agit d’elle c’est salé.
Lorsqu’il s’agit d’elle.

Tourbillon

Ma chipouille.

La seconde. Qui deviendra, peut-être un jour, la deuxième (quand je serai riche ET inconsciente).

Celle que j’avais si peur de ne pas savoir aimer autant que son aînée.
Celle dont il m’est impossible de me souvenir comment c’était, avant.
Celle qui remplit une pièce avec son rire.
Celle qui a une petite voix un peu cassée de trop rire.
Celle qui a un sourire constamment accroché aux lèvres.
Celle qui danse en dandinant les fesses et en bougeant la tête.
Celle qui fait tout comme sa soeur, son modèle, son héros.
Celle qui aime tant faire « moi toute seule ».
Celle qui n’aime pas le chocolat.
Celle qui donne des bisous sonores à qui les veut.
Celle qui adore déjà les princesses, les robes, dessiner mais par dessus tout, le faire avec sa grande soeur.
Celle qui passerait des heures à nommer à qui appartiennent tous les objets de la maison. « C’est à Papa. » « C’est à Maman. »…
Celle qui aime tant que la télé soit allumée sur des dessins animés même si au final elle ne regarde absolument rien très longtemps.
Celle qui déteste les douches.
Celle qui a un grain de beauté sur les fesses.
Celle qui adore le pain et la brioche.
Celle qui.

Disney carroussel

Ma fille.

Que je voyais, à raison, tant souffrir de quelque-chose ses premiers mois.
Que j’aime tant chatouiller pour l’entendre me dire « au secouuuuuuu ».
Que j’aime tant écouter chanter.
Que j’aime tant regarder évoluer.
Que je regarde courir, jamais marcher.
Que j’écoute m’appeler, appeler son papa, appeler sa soeur.
Que je couvre d’un bout de ma couette lorsque le matin elle vient boire son « bibon » au lit avec moi.

Le bisou

Tu as deux ans mon bébé.
Tu deviens une petite fille qui pétille.
Une petite fille qui parait-il me ressemble beaucoup.
Une petite fille qui, en tout cas, a hérité de mon caractère.

Tu es arrivée au milieu de la nuit. A l’heure pile. Quelques heures seulement avant qu’on ne viennent te déloger de ton nid douillet. Tout en douceur.

A l’heure où sont publiées ces lignes. A l’heure où beaucoup d’entre-nous dorment, je penserai à toi.

Joyeux anniversaire ma fille.

Publié dans Ca vit ! | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Quand j’étais petite…

… Je n’étais pas grand.
Je montrais mon cul à tous les passants.
Ma mère me disait.
Veux-tu le cacher !
Je lui répondais.
Veux-tu l’embrasser ?

(Pardon)

Donc c’est Sabine (lisez son blog, elle gère, la Pédégère) qui a eu cette idée brillante.

Et la j’ai 30minutes à tuer pendant ma pause déjeuner et un téléphone intelligent sous la main alors : je me lance !

Un peu en vrac, manque de temps et d’un ordi obligent :

– je pensais que la célèbre chanson disait « I want to steak frites. »
– plus globalement j’adorais chanter et le mange-disques tournait à plein régime.
– j’étais convaincue que j’étais allergique au poisson et aux fruits de mer et qu’il allait m’arriver un truc grave si j’en touchais.
– j’adorais créer des trucs de ouf en Lego pour y faire évoluer mes barbies mais au final une fois la construction achevée je n’en faisais jamais rien.
– je pleurais quand je n’étais pas dans les 3 premiers élèves de ma classe (jusqu’au collège hein, ce fut un traumatisme lourd. Grosse confession que je lance ici.).
– je me prenais pour une gymnaste/une danseuse et faisais des chorégraphies de ouf chez moi, me pensant hyper douée.
– je ne comprenais pas comment, si la Terre était ronde, on pouvait ne pas tomber…
– je disais toujours « moinsse » malgré une instit’ de CM2 qui m’a beaucoup reprise et même punie pour tenter me faire rentrer dans ma caboche bornée que non non non.
– je ne pouvais pas m’endormir sans faire « poupouce et tourniquette », c’est à dire sucer mon pouce et tortiller mes cheveux jusqu’à faire des nœuds impossible à enlever.
– je pensais que le coca c’était de l’alcool.

J’vous laisse, c’est l’heure du café clope avant de retourner au charbon !

Publié dans Ca vit ! | 1 commentaire